S.O.S. GPS – Programmer ton cerveau (partie 1)

Ça t’ai déjà arrivé de rencontrer un-e ami-e et de lui dire : « Je suis content-e de te voir, faudrait bien souper ensemble un moment donné? »
😅Dis-moi, honnêtement, tu l’as fait ce souper? Ou bien, faudrait bien que (je perde du poids, j’étudie plus, je change de travail, je commence à m’entrainer) un jour. Et puis, cela a fonctionné? Probablement pas. Tu crois que c’est normal? Oui !
👉🏻 Pourquoi? Tu n’as pas donné une direction précise à ton cerveau ou si tu préfères, à ton GPS interne. C’est comme si tu demandais à ton GPS de te mener quelque part sans lui programmer un lieu. Tu vas rester à la même place.
La première chose que je fais comme coach, c’est d’amener mon client à définir un objectif .
🎯 I .S.M.A.R.T.E. + , afin que celui-ci donne une direction à son cerveau. Il-Elle mobilise son attention, ses efforts et ses ressources vers le but à atteindre.
Aujourd’hui, je parle du I=Soi de l’abréviation.
🙋🏻‍♀️ D’abord, un objectif doit partir de toi-même et être fait PAR et POUR toi-même. Tu ne fixes pas un objectif pour quelqu’un d’autre. Par exemple : « Je veux qu’il/elle fasse ou soit ceci ou cela… ».
Tu ne peux pas vouloir ou forcer quelqu’un à faire quelque chose. Étonnamment, même si tu le fais pour toi, celui-ci va impacter ton environnement immédiat. Par exemple. Si tu arrêtes de fumer, ta famille sera en meilleure santé. Si tu changes de travail et que tu es plus heureus-e, tu seras plus à l’écoute et disponible pour tes amis et ta famille.
Je parlerai du signe + dans ma prochaine publication. À bientôt!
Retour haut de page